[FESTIVAL] Sadique Master première édition

web_smf_final_mep_title_gr-FINALE-miniatureBonne nouvelle pour tous les amateurs de gore et de films dérangeants, le festival Sadique Master va avoir sa toute première édition dans quelques semaines! Le 6 et 7 mars 2015 à Paris, au cinéma « Les 3 luxembourg » aura donc lieu cette première session en salle puisque auparavant le festival était virtuel. Au programme des films qu’on ne verra pas ailleurs puisque le principe même du festival est de dévoiler des pelloches sortant du lot, des histoires originales, des images différentes, troublantes, malsaines, voire traumatiques, mais en même temps c’est totalement ce qu’on recherche et ce qu’on aime. Après une campagne Ulule réussie qui consistait à mettre en prévente les places, le festival va donc pouvoir se dérouler en toute quiétude (sauf dans sur les écrans bien sûr où l’on s’attend à des averses sanglantes et de la bidoche à foisson).

Amateur_Porn_Star_KillerAu programme, Pieces of talent de Joe Stauffer projeté à 19h30 le vendredi. C’est l’histoire d’un tueur décidant de réaliser un film avec ses propres meurtres. Obsession, meurtre et psychopathe seront au rendez-vous de cet héritier de Maniac. S’en suit Carcinoma de Art Doran à 21h30 raconte la lente agonie d’un homme rongé par un cancer avec une atmosphère aussi mystique qu’angoissante.

On continuera ensuite le samedi, avec à 23h, Wound de David Blyth. Une histoire de sexualité débridé, d’une femme masochiste hanté par des démons et de visions digne d’un Hellraiser. Décrit comme un film basculant du rêve enfin cauchemar à la réalité avec une atmosphère à la Clive Barker il donne forcément envie. Projeté à minuit, Circus of the dead de Billy Pon montrera une bande de clown pervers et nécrophiles semant la terreur dans une ville. Violent et drôle, il sera parfait pour détendre l’atmosphère. La nuit blanche continuera avec, à 3h du matin, pour les courageux et les noctambules, Amateur porn star killer de Shane Ryan qui va nous parler de snuff. Une oeuvre forcément dérangeante qui ressemble d’ailleurs pas mal à un fait divers, le réalisateur aurait d’ailleurs coupé des scènes afin d’éviter la ressemblance. Cross bearer de Adam Ahlbrant nous parlera d’un tueur armé d’un marteau qui veut absoudre les pêchés des prostituées en les massacrant.

Un programme chargé donc qui nous promet une belle nuit blanche samedi soir. Les tarifs quand à eux sont de 45euros le pass, et 8,50euros la séance ce qui semble plutôt honnête vu la localisation du festival.

Publicités