[Court-métrage] La jetée de Chris Marker

capture-d_c3a9cran-2011-09-23-c3a0-17-09-33

Pour faire simple et direct, je suis tombée sur l’une de ces petites pépites que nous offre le monde moderne et plutôt magique de l’internet. Quand les cinéphiles d’antan galéraient pour retrouver une vieille pelloche oubliée ou sacrée, il ne nous suffit que de quelques clics, un peu de patience et de chance pour dégoter le film désiré parfois soustitré en espagnol, j’ai jamais compris pourquoi c’était les hispaniques qui ressortaient des placards poussiéreux les vieux classiques du cinéma français et pas nous tout simplement. A croire qu’on préfère ignorer les trésors cachés dans notre passé et se contenter des insipides comédies françaises. Ouep j’ai un soucis avec le cinéma actuel français, et ouep je préfère dix mille fois celui d’avant, muet ou parlant, noir et blanc ou en couleur, quand un Godard nous balançait dans la tronche un film d’horreur déguisé en film d’auteur, un certain Week End.

Bref, quoi qu’il en soit, pour revenir à nos moutons, certains le savent déjà, mais Youtube est une véritable mine d’or en la matière. Moulte classiques du cinéma d’antan y sont, en entier, parfois en version originale, quelque fois sous-titrés. Leur présence dans leur intégralité est une chose formidable qui met ces classiques à la portée du premier quidam (à condition d’accepter le manque de sous-titre et la qualité parfois médiocre de l’image). Je vous recommande de fouiner Youtube à l’occasion, et si le temps et le courage vous manque je me plierais donc à l’exercice d’en dégoter pour vous!

C’est ainsi donc, que aujourd’hui je vous propose La Jetée de Chris Marker. Trouvé dans une version originale sous-titré espagnol, en intégralité, et en qualité plutôt bonne ce soir, maté dans la foulée, je dois admettre que sa réputation n’est pas venue de nulle part. Très bon, très efficace en dépit du procédé du commentaire audio qui d’ordinaire me sort par les oreilles, l’utilisation du style roman photo m’a en revanche surpris, franchement je m’interroge sur pourquoi ce choix encore à cet instant, et non j’ai pas été chercher sur internet (pas encore du moins) le pourquoi du comment, il est des mystères qu’on se doit d’explorer soi-même afin d’en explorer toutes les facettes avant de se jeter comme des enfants gloutons sur la réponse. BREF. (oui j’aime ce mot et l’utilise très souvent, mais c’est aussi parce que je pratique beaucoup la digression, vous l’avez sans doute constaté à cet instant précis de votre lecture de cet article.) Là où je voulais en venir c’est que je souhaite avoir votre avis sur le sujet, votre opinion sur La Jetée, c’est pourquoi, entre autre, je le balance dès maintenant, ci-dessous dans cet article qui lui est dédié.

Publicités