Top 5 de found foutage

found-footage-affiche-50d1da5d3d9e6On perçoit souvent le Found Foutage comme un genre éculé, il faut dire qu’il a eu de très beaux jours, et facile. Effectivement pour faire sans un sou un film d’horreur efficace, le Found Foutage est sans nul doute le genre qui offre le plus de facilité. D’ailleurs pour faire un bon Found Foutage généralement il faut: une histoire qui fasse vrai, genre une bande d’ado parti faire une rando tombant sur un truc chelou dans la forêt, il faut que tout soit filmé, si possible que ça soit justifier, dans le genre REC ou The Sacrement jouent admirablement le jeu en apportant la touche journaliste justifiant assez bien la chose. Et bien sûr il faut faire peur en montrant le moins (manque de moyen oblige). Ce qui peut donner des choses rigolotes comme avec The Troll Hunter une parodie scandinave ou bien assez flippante comme The Grave Encouter mais aussi un résultat presque risible dans le pire des cas.

Malgré les nombreuses versions plus ou moins réussit, le Found Foutage attire encore, et chaque année il y a son lot de film appartenant à ce genre qui sort en salle. Comme en démontre le succès de la saga Paranormal Activity le Found Foutage semble avoir encore de beaux jours devant lui.

1. Cannibal Holocaust – par Ruggero Deodato.

Méritant bien sa réputation, Cannibal Holocaust n’est pas seulement un film qui exige du spectateur qu’il ai l’estomac bien accroché mais il est aussi le premier Found Foutage.

Sorti en 1979, le film aligne les scènes gore, trash et violentes accumulant des images que les critiques diront trop violentes, gratuites pourtant la boucherie est soigneusement étudiée. Tout d’abord il y a un message se demandant si le voyeurisme dont fait preuve aussi bien les héros du film que le spectateur lui-même n’est pas aussi condamnable que le barbarisme dont font preuve les cannibales.

Et puis, il y a cette volonté d’hyper réalisme. Les acteurs signeront un contrat stipulant qu’ils ne doivent pas apparaître dans aucune vidéo, émission, show ou fiction pendant un an. Toute la promotion consiste à faire croire que c’est vraiment une vidéo retrouvée… Cela va si bien fonctionner qu’ils devront briser le contrat des acteurs afin de prouver qu’ils sont bel et bien vivants.

Avec sans doute l’un des scores les plus beaux jamais produit, Cannibal Holocaust est un classique toujours aussi efficace.

2 – C’est arrivé près de chez vous – de Remy Belvaux, André Bonzel et Benoît Poelvoorde.

Totalement culte, encore aujourd’hui incompris par toute une génération choquée à l’époque de sa sortie, C’est arrivé près de chez vous est devenu pour les jeunes générations un film aussi culte que Fight Club. Cité les répliques du film est un jeu qui a encore aujourd’hui son petit succès.

Scandaleusement mis en scène comme un documentaire granuleux en noir et blanc, le film met en scène un tueur ordinaire, pas du genre héroïque, bien au contraire. Il s’attaque aux petites vieilles, il est raciste, et ne le cache pas, il va voir une pute et en semble fier. Avec sa manière de parler, son comportement, Ben le tueur n’a rien de charismatique.

Il va pourtant propulser Benoit Poelvoorde en tête d’affiche et lui ouvrir les portes de la célébrité et du succès.

En jouant sur les faits divers banaux, en retranscrivant l’horreur urbaine réelle, C’est arrivé près de chez vous fonctionne avec un humour noir acide qui ne laisse certainement pas indifférent.

3 – [ REC ] – de Paco Plaza et Jaume Balagueró

 Sorti en 2007, pratiquement en même temps que Diary of the Dead du Big George, [ REC ] remporte immédiatement un vif succès, d’abord en festival où il gagne sa réputation puis en salle. Cité encore aujourd’hui comme l’un des films les plus effrayants et les plus efficaces, [ REC ] réunit dans un seul film deux genres: le film de zombie et le Found Foutage.

Avec son histoire d’équipe de journalistes télés oeuvrant pour une émission nocturne peu regardée se retrouvant coincé dans un immeuble contaminé par un virus rendant les gens assez proche du zombie version 28 jours plus tard sorti en 2002, le Found Foutage fonctionne vraiment.

Efficace à 100%, ce film à petit budget tourné en très peu de temps, avec des effets spéciaux crées en direct, de nombreux plans séquences, énormément d’improvisation dans le jeu d’acteur, [ REC ] est aussi une prouesse technique.

Attention, le trailer de [REC] contient des images pouvant être spoiler.

4 – Chronicle – de Josh Trank

Sorti en 2012, la même année que Projet X, Chronicle appartient à la dernière vague de Found Foutage. Depuis quelques années le Found Foutage se décline dans d’autres genre que l’horreur. Il y a eu la parodie avec The Troll Hunter, et le film catastrophe avec Cloverfield, et Chronicle s’inscrit plus dans le film d’ado avec des super pouvoirs.

Partant d’un principe assez simple: trois adolescents tombant sur une météorite dégote des supers pouvoirs télékinétiques qui vont leur rendre la vie infiniment plus facile mais aussi plus drôle, Chronicle joue la carte Found Foutage à fond utilisant tout appareil d’enregistrement afin de créer des séquences en mutlicaméra. Mais surtout, il rend le Found Foutage purement jouissif.

Drôle, mais aussi effrayant par moment, Chronicle réussit à donner un second souffle à un genre qu’on pensait épuisé et à en tirer quelque chose de plutôt bon et efficace.

5 – Projet Blair Witch

Classique, ultra culte, le Projet Blair Witch est le film qui va propulser le Found Foutage comme un genre à part et celui qui va donner à tout un tas de réalisateur de marcher sur ses pas.

Le principe est simple, une bande d’adolescent partent tourner un documentaire sur une légende dans une forêt. Rapidement ils se perdent, puis réalisent qu’il y a des choses bizarres qui se produisent pour en finir ils découvrent une étrange habitation qui semble abandonnée.

C’est lui qui va initier les règles du genre, à savoir l’utilisation de plusieurs caméras différentes justifiées par l’existence du making off, le fait que les cassettes et pellicules soient retrouvées et montées par la suite.

Effrayant, il ne montre pourtant rien, c’est le silence, le vide, secoué par les sanglots des héros paumés et glacés de frayeur qui fait naître l’angoisse. Cette ligne de conduite sera réitéré par la suite par la saga Paranormal Activity.

En guise de conclusion.

J’aurais pu citer d’autres films, plus récents, comme Emergo qui raconte comment une équipe de para-psychologues tentent d’étudier des phénomènes étranges se produisant dans un appartement, sorti en 20011, de Carles Torres qui est un excellent Found Foutage. Ou bien, dans la même veine, du Dernier Exorciste dont le succès à amener à une suite, avec son postulat de départ de suivre un prêtre désabusé allant faire un exorciste en rase campagne Louisianaise réussit à nous faire presque peur. Peut-être vous aurais-je aussi parler un peu plus de Grave Encouters un film plutôt efficace où une bande de chasseurs de fantôme pour une obscure chaîne de télé s’enferment dans un asile plutôt glauque et flippant.

Certains s’étonneront de ne pas retrouver Cloverfiled ou bien Paranormal Actity mais la raison en est simple, j’ai pas vu ces films, et c’est un choix de ma part, ils ne m’ont pas intéressés malgré leur succès.

Et vous, quel est votre top 5?

Alors, quels sont vos films Found Foutage préférés? Quels sont ceux qui vous ont le plus marqué? Ceux qui vous ont semblé le plus efficace?

Publicités