Joyeux anniversaire Batman

Image

Batman fête fièrement ses 75 ans de bons et loyaux services. 75 années durant lesquelles il a été un milliardaire curieux menant une double vie, puis a gagné en profondeur avec un passé douloureux d’orphelin, avant de prendre sous son aile un jeune garçon prodige, un certain Dick Grayson. Sous l’influence de la série Batman et Robin de 1943, ce cher Alfred -l’immortel majordome- s’est amincit. Batman, quant à lui, a eut des ennemis de plus en plus retord: au docteur Strange s’est succédé le Joker, le Pingouin et même Harvey Dent, qui s’est transformé en Double Face suite à un tragique accident. Des femmes sont apparues dans sa vie, d’abord la sexy et intrigante Vicky Vale, puis The Cat, qui reviendra sous le nom célèbre de Catwoman et la fille de son ennemi, Talia al Ghul, qui lui donnera des années plus tard un fils. La série animée des années 80 apportera une petite amie au Joker en la personne de Harley Quinn. Il y aura aussi de nombreuses collaborations avec d’autres héros, la Justice League influençant grandement la vie du chevalier noir. Et puis des acolytes, trois Robin dont le deuxième mourra des mains du Joker sous la décision du public, Batgirl perdra ses jambes pour les retrouver bien plus tard. Dans les années 80, l’image de Batman ayant été pas mal altérée par les années 60 et 70 sera totalement revue par de grands scénaristes et des sagas inoubliables marqueront son histoire à tout jamais, le faisant passer de la figure iconique pop américaine à la légende à la fois au cinéma grâce à Tim Burton et Christopher Nolan mais aussi à des scénaristes de talent tels que Frank Miller, Jeph Loeb, Grant Morrison, Alan Moore, Brian Azzarello, et plus récemment, Scott Snyder.

 Image

En 75 ans, il sera devenu une figure iconique et légendaire qui aura évolué selon les époques. Dans les années 30 quand il vient au monde, c’est avant tout en qualité de détective qu’on le découvre. Le personnage est assez peu approfondis et les enquêtes légères. C’est dans les années 40 qu’il gagne en popularité. On fouille son passé, on lui colle dans les pattes Robin, qui contribuera grandement à rendre le chevalier noir plus sympathique en ajoutant des touches d’humour. A la fin des années 40, ses plus célèbres ennemis sont apparus et parmi eux, un clown qui ne va pas tarder à faire beaucoup parler de lui. Nait aussi Batgirl ou The Cat. Puis la vague de SF des années 50 touche en plein fouet Batman qui rencontre son double futuriste, affronte des aliens et rencontre aussi le plus connu d’entre eux: Superman. Il faudra quelques années pour que la Justice League vienne au monde. Durant les années 60, de belles couleurs garnissent les pages du comics mais les intrigues demeurent relativement légères, l’intérêt porté au comics ralentis. La série apporte aussi beaucoup de choses — de nouveaux personnages mais aussi et surtout un regain de popularité — influençant grandement la bande dessinée. Il faut attendre les années 70 pour voir un peu d’obscurité revenir, et l’image du chevalier noir se dessiner. La disparition de Dick, devenu trop grand, rend à nouveau Batman solitaire. De nouveaux vilains font leur apparition comme Deadshot, Mr Freeze ou bien Poison Ivy.

 Image

C’est en 86 après la maxi série Crisis on Infinite Earth que l’histoire réécrite permet de prendre un nouveau cap. Et quel cap ! Batman Année Un décrit un super héros bien plus sombre qui renoue avec ses origines de justicier solitaire. Viendra Dark Knight, montrant cette fois le justicier vieux et usé. Les scénaristes semblent dotés d’une plus grande liberté, de grands sagas donnent ses lettres de noblesses au comics et attire un public plus vieux, et des personnages importants meurent. Le parcourt du justicier est alors parsemé d’évènements tragiques, de grands affrontements, d’amères défaites, et de demi-victoires gorgées de sang. De fantastiques dessins accompagneront des sagas légendaires et marquantes, comme Arkham Asylum ou bien Un Long Halloween. Batman éprouvera des pertes, pour autant la Bat-family gagne en force, et en solidité. Des séries seront offertes pour pas mal de ses acolytes, mais aussi pour les membres du commissariat. C’est d’ailleurs Gotham Central qui fera l’objet d’adaptation à travers la prochaine série. Fêtant ses 75ans en même temps que Detective Comics fête son 900e numéro, on peut célébrer la longévité du chevalier noir, plusieurs fois mort ou presque et ayant toujours su retrouver son public. Aujourd’hui, son visage est redessiné une nouvelle fois, et de nouveaux ennemis l’attendent.

Publicités