Petit bijoux visuel de 9min, un court métrage envoûtant : Rosa de Jesús Orellana.

Réalisé chez l’artiste, sans le sou, et avec énormément de patience, ce petit court brille par son efficacité. Pas une parole, rendant l’oeuvre immédiatement internationale, mais aussi purement visuelle et terriblement efficace. La musique est enchanteresse au même titre que les images. Si l’on retrouve un visuel digne de certains jeux vidéos, on pense immédiatement à la dernière version de Deus Ex, en revanche il y a une mise en scène cinématographique, et un jeu qui s’établit assez vite. On reste scotché, envoûté. Un petit chef d’oeuvre qui devrait être adapté en long, un producteur a en effet contacté l’artiste.

Publicités